Météo

Vent qui passe et fulgurances

Publié le 21 janvier 2019
Pas de commentaire

Je suis brise aujourd'hui, je suis bise qui vient caresser les âmes, un vent léger et agréable qui traverse les rues. Je suis bleue et je suis ciel aujourd'hui, je suis bise et je caresse, je m'insinue dans le recoin de la placette oubliée, celle où jadis les sorcières... Je suis cachette et secrets, je suis potions, filtre d'amour, je suis recoin... Je ne suis pas odeur de pisse, au printemps j'exhale lilas et jasmin. Je suis personnage exaltant, personnage attachant, mystère pour les novices, personnage attaché, douceur pour les anciens qui de tous temps et à travers toutes les saisons, m'ont senti tout près, là tout au creux de leur... Je suis diaphane et épaisseur, je suis fantôme et sœur, souvenirs et confidences... C'est à peu de choses près la dualité qui me caractérise, je suis ensemble et solitude, je m'envole ou me penche, je m'approche ou m'éloigne quand tout autour l'harmonie, la cohérence... Qui suis-je dans la beauté du monde ? Où se trouve ma place, je hurle mes différences, ma voix résonne rien n'y fait écho, seuls peut-être les cris des oiseaux. Ma voix... je ne l'entends plus que quelques fois, je perds les mots de qui je suis, opaque ectoplasme à la recherche des des âges et des climats, le ciel me tombe sur les épaules je deviens brouillard, des pieds à la tête je m'étends, tout autour et dessus je me répands, je m'immisce dessous à l'intérieur... Je fais volte face et je repense à la scène précédente sur la beauté du monde, à quand je me questionne sur qui je suis dans l'espace, c'est incroyable l'espace que je prends de mon corps, je suis brume dorénavant et je me dis que ma place est partout, dehors devant, derrière pendant, maintenant... J'étais brise je soufflais vent, j'opaque brouillard je caresse bise, je pose brume je tomberai pluie, j'incarnais tempête je ferai le beau temps... Je choisis tout et son contraire, je suis tout et son contraire.

Écrire un commentaire